Arthrose du genou : intérêt d’une injection de Plasma Riche en Plaquettes ( PRP)

Cette technique, qui consiste à injecter des plaquettes pour accélérer la cicatrisation n’en est qu’à ses débuts, mais fait déjà beaucoup parler d’elle. Autrefois réservée aux sportifs, l’injection de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) a fait son apparition dans l’arsenal thérapeutique pour traiter l’arthrose. L’injection de PRP consiste à introduire dans l’articulation douloureuse des plaquettes issues du sang du patient lui-même. Riche en facteurs de croissance, ce concentré de plasma a des propriétés régénératives sur le cartilage abîmé.
En Pratique l’examen se déroule de la façon suivante :

Nous réalisons une prise de sang sur le patient. Ce prélèvement est ensuite centrifugé afin de séparer les globules rouges des plaquettes contenues dans le plasma, ce plasma ainsi concentré est récupéré et injecté dans l’articulation, sous contrôle radiographique ou échographique, par le médecin. Cette intervention peut être couplée à une injection d’acide hyaluronique dans le même temps opératoire. Le genou peut être un peu douloureux la semaine suivante. Il est possible de renouveler l’injection tous les 15 jours pendant 1 à 2 mois. Une consultation de contrôle est prévue à J7 et J30.

 

Une efficacité supérieure à celle de l’acide hyaluronique dans l’arthrose du genou.

Une récente étude s’est intéressée à cette question. L’efficacité de l’injection de PRP dans l’arthrose du genou a été comparée à celle d’un autre traitement utilisé dans cette pathologie : les injections intra-articulaires d’acide hyaluronique. Les patients sélectionnés étaient atteints d’une arthrose de grade 2-3 et ont reçu 3 injections toutes les 4 semaines, soit de PRP, soit d’acide hyaluronique. Six mois après, 48.3 % des patients de groupe PRP avaient une amélioration de leur gonarthrose visible à l’IRM (amélioration du grade de l’arthrose) contre seulement 8 % dans le groupe acide hyaluronique. Les symptômes étaient également significativement mieux soulagés dans le groupe ayant reçu les injections de PRP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.